Votre chat un problème de comportement ?

 

J’écris cet article pour tous les amoureux des chats qui, comme moi, aiment du plus profond de leur cœur leur petite boule de poils qui a, hélas, un problème de comportement et se demande s’il ne serait pas mieux pour tout le monde de s’en séparer, même si rien que d’y penser leur arrache le cœur… Vous n’êtes pas seul à subir ça, il y a des solutions. Malheureusement pour nous et notre Chaussette (c’est bien son nom) ça a aussi été dur. Heureusement, aujourd’hui elle à 10 ans et vit tranquillement avec nous et fait plus que jamais partie de la famille. Je vous raconte son histoire en espérant que vous y trouverez des solutions pour votre chat adoré, bonne lecture.

Il y a 10 ans, je suis allée dans un refuge de la région parisienne, une association où il y avait des petites boules de poils, avant d’y aller, j’ai réfléchi longuement, adopté un animal ne se fait pas à la légère, un chat, peut vivre jusqu’à 20 ans voir plus, alors j’avais intérêt à bien le choisir. J’avais opté pour une femelle dès le départ, ça c’était réglé. Maintenant, il fallait trouver la perle rare, je l’ai trouvé. Une petite boule de poils pas plus grande que ma main. Elle était craquante, super mimi, une européenne tigrée avec ses 4 bouts de pattes toutes blanches, d’où le nom de Chaussette.J’ai fondu littéralement. Ma fille l’a adopté tout de suite, elle l’a tellement attendu son chat.

J’avais tout préparé pour l’arrivée de la demoiselle, le bac a litière, quelques jouets, les basics quoi.Les premiers temps se sont super bien passés, Chaussette se plaisait dans sa nouvelle maison, elle me suivait partout, je trouvais ça bizarre pour un chat qui normalement a l’esprit indépendant. Puis ont  commencé les soucis vers 4 ou 5 mois, elle nous mordait les mains, pour elle ce n’était qu’un jeu, mais elle faisait mal, elle se cachait et faisait le gros dos, comme n’importe quel petit chat. Un après-midi, ma fille jouait avec Chaussette, elle lui lançait la balle, tout se passait bien. Chaussette se cachait derrière un rideau et bondissait comme un lion, ça je pense que vous connaissez, sauf que Chaussette ne s’est pas arrêté là, elle lui a sauté au visage… Là ce n’était plus rigolo du tout.  Quelques temps jours plus tard elle a recommencer, elle a bondi d’un coup m’a sauté au visage aussi sans que je n’ai rien vu venir, je ne m’occupais pourtant pas d’elle, j’ai rien compris. Elle était encore petite. Je sais qu’un chat peut faire mal, très mal. J’ai entendu plusieurs histoires assez flippantes, je ne voulais que pas voir ma fille défigurée.

A côté de ça, elle continuait à nous faire des papouilles à s’amuser, elle ronronnait souvent, et tricotait. Elle allait grandir et si ça se reproduisait ce ne serait plus la même chose…

Je suis allée chez le vétérinaire pour lui parler de ce problème. Le vétérinaire m’a dit de l’isoler. A l’époque, j’avais une petite pièce, où il y avait  deux sorties, chacune d’elles avait des portes vitrées, comme ça elle pouvait quand même nous voir. Elle lui a donné un relaxant et m’a conseillé d’aller voir un comportementaliste. J’ai pris rendez-vous rapidement, J’y suis allée avec ma fille pour qu’elle sache, elle aussi comment se comporter avec Chaussette.

Elle nous a posés beaucoup de questions sur son environnement, notre façon de vivre avec elle. Il s’est avéré que Chaussette n’a pas été socialisée, elle a été séparée de sa mère trop tôt, elle a développé des angoisses, c’est pour ça qu’elle me suivait tout le temps, j’étais son repère. Elle devait aussi s’ennuyer, car elle n’avait rien à chasser, les jeux qu’on lui proposait ne lui suffisaient pas alors elle a choisi des jouets grandeur nature : NOUS.

La comportementaliste m’a fait comprendre que si tout ça ne marchait pas, il faudrait envisagé de la donner. Je ne me voyais pas me séparer d’elle. S’il l’avait fallu, pour son bien, je l’aurai fait en m’assurant qu’elle soit dans une bonne famille. Heureusement, après avoir suivi ces quelques conseils, notre « Chaussette » a trouvé son équilibre. Elle a toujours un caractère bien affirmé et c’est tant mieux, c’est un amour de chat, une casse-bonbon mais un amour de chat.

Chaussette
Notre petite chaussette

Quelques conseils de la comportementaliste :

Le pipolino:

http://www.pipolino.eu/fr/
Je pense que si on a pu  garder Chaussette, c’est en grande partie grâce au pipolino, je lui mets ses croquettes à l’intérieur, elle doit le faire rouler pour en avoir, elle l’a encore aujourd’hui, vraiment en cas de problèmes et même sans problème d’ailleurs je ne peux que le conseiller.

Enrichir son milieu :
Arbre à chat, jeux divers. Pas forcément besoin d’investir dans des jeux hors de prix, une petite boule de laine, ou une boulette de papier d’alu fait très bien l’affaire, elle aime bien aussi chasser les petits points de lumière sur un mur.

Un accès à une fenêtre où à l’extérieur, pour qu’elle puisse regarder ce qui se passe dehors. J’ai essayé de la sortir en laisse, une vraie catastrophe, elle s’est enfuie en courant tout ce qu’elle pouvait, j’ai cru ne pas la retrouver, au bout d’une heure, nous l’avons retrouvé à 200 mètres de la maison, du coup elle ne sort pas et s’en porte aussi bien. je n’ai pas voulu la stresser plus.

Vous avez des enfants en bas âge ? rester vigilant, apprenez à vos enfants à respecter leur animal c’est un être vivant pas un jouet, respecter son sommeil, ses heures de repas. Je sais que les enfants ont du mal à attendre que les animaux viennent vers eux, c’est pourtant ce qui est le mieux, surtout avec les chats. Apprenez leurs à apprivoiser doucement, patiemment, avec amour leur animal à 4 pattes, il deviendra à coup sûr un ami.

Je ne peux pas finir cet article sans vous parler de mon "Dièsou", c'était son surnom. Son nom était Diéselle, elle nous a quitté subitement il y a quesques mois, elle nous a donné beaucoup de bonheur, elle nous manque beaucoup, pas une journée ne se passe sans que je pense à elle.

Je ne suis ni sponsorisé ni une spécialise, je partage juste avec vous l’histoire de notre Chaussette. J’espère que ces quelques conseils vous seront utiles, ils ne remplacent en aucun cas une consultation chez un comportementaliste qui peut s’avérer indispensable pour certains troubles du comportement de votre chat. 

Vous avez d’autres conseils pour vivre en harmonie avec nos boules de poils ? N’hésitez pas à les partager dans les commentaires ci-dessous.

Source image : Freepik, Pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.