Plastique ou pas plastique telle est la question ?

 

L’aventure zéro déchet a commencé pour nous il y a bientôt un an, un an pendant lequel j’ai appris beaucoup, et ai pas mal avancé dans la démarche pour réduire mon impact écologique sur notre planète, dans cet article, je vous raconte ce qui a été un des déclencheurs de ce qui bouillonnait en moi depuis des années.

Comme la plupart d’entre nous, j’allais souvent faire mes courses pour nourrir ma p’tite famille, au supermarché où dans des structures plus petites, j’y prenais des produits alimentaires de bases, en évitant les E, tous les E avec des chiffres entre parenthèse ex : (E-000) dans les compositions des produits. Je prenais régulièrement des yaourts et autre produits laitiers enfin bref, pratiquement tout ! Au fil des années, j’ai vu les emballages inutiles et le plastique envahir de plus en plus les rayons. Jusqu’à emballer des produits bio dans du plastique, un non-sens pour moi !!
Ça m’a inspiré ce petit refrain : Des p’tit, des gros, des plats, des grands, tout, tout, tout, vous aurez tout dans du plastique, j’vais m’arrêter là je crois…

Alors je me suis posée la question, ce plastique, il se recycle ou pas ? A votre avis ? Vous les mettez dans quelle poubelle vous, les pots de yaourt ?

J’ai donc entrepris d’en apprendre un peu plus sur ses envahissants déchets en général et le plastique en particulier. Si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet, je vous conseille d’ailleurs deux livres qui m’ont appris beaucoup pour réduire mes déchets de façon plus globale, La famille presque zéro déchet de Bénédicte Moret et Jérémie Pichon  et Béa Johnson Zéro déchet, 100 astuces pour alléger sa vie. Ainsi qu’un des articles très intéressant, de http://maconscienceecolo.com/tri-des-dechets/ sur le tri des déchets.

 

Recyclable ou pas recyclable notre pot de yaourt ?

Telle est la question. Hein, hein suspens…

 

Quelques temps plus tard, en allant dans cet endroit si cher à mon cœur, j’ai nommé le supermarché, où je passais parfois des heures. Je suis restée là bloquée au rayon yaourt. J’étais en apnée, les bras ballant je regardais ce rayon immense avec tous ses pots de yaourt en plastique, mon cerveau imaginait le nombre de pots de yaourt en plastique qui se retrouvent chaque jour à la poubelle, dans ma rue, dans ma ville, en France, dans le monde haaaaaaaa. J’imaginais des montagnes de pots yaourt qui ce retrouvaient dans les décharges, n’ayant servi qu’une seule et unique fois, parce que oui, vous l’avez compris, hélas la majorité des pots de yaourts, ne se recyclent pas !!!! Mais pourquoiiiiiii.

Prise de conscience, effroi. Bon ben… J’vais faire comment maintenant ? Horreur, malheur, oui, oui, oui dis qu’ t’aime le plastique, t’en auras même dans tes frites ! Les frites, c’est pour la rime…

 

Et là, je ne parle que des pots de yaourts !!!

 

Aller on respire ! Après ça je n’y suis pas allée pendant quelques temps dans mon magasin préféré ! Qui ne l’est plus et que j’appelle maintenant ‘le temple du plastique’. Je ne savais pas encore quoi faire, Mais ce que je savais c’est que j’avais franchi un pas, une étape. Il était temps que je change mes habitudes, J’avais ouvert les yeux, j’pouvais plus les refermer, ne sachant pas faire les yaourts pour le moment, J’ai trouvé la solution de prendre uniquement des pots de yaourt en verre (recyclable à l’infini) c’est un peu plus lourd, ce n’est pas grave, pis on voit ce qu’il y a dedans !

C’est ce sacré yaourt, entre autre, qui a été un déclic et m’a poussé à changer. J’en suis heureuse, parce qu’en changeant cette habitude, qui en a amené beaucoup d’autres, j’ai fais un choix, j’ai décidé en toute conscience, à mon petit niveau, rien qu’avec cette petite action, de prendre soin de moi, de vous et de notre belle planète. Parce que l’écologie est l’affaire de tous chacun à notre niveau. Nous sommes tous des colibris où avons la possibilité de l’être.

 

 

Depuis je ne passe plus des heures à errer dans les rayons des supermarchés, je consomme autrement, moins et mieux, j’ai le temps pour pleins d’autres choses du coup les emballages disparaissent peu à peu de mon univers et de ma poubelle. Je fais le plus gros de mes courses au magasin de vrac et/ou bio, et à ‘la ruche qui dis oui. Je vous en parles plus longuement ici.  J’ai changé totalement d’alimentation, ce qui fera l’objet d’un article à venir, je mange le plus possible local, je vous parlerai de tout ça dans mon prochain article, car celui-ci ferait des pages. Je respire mieux, je vis mieux, j’ai d’ailleurs beaucoup plus d’énergie et puis, quelle fierté et bonheur de faire du bien à ma belle planète, à notre belle planète, et de faire sa part.

Le bonheur serait-il dans le yaourt ? Avec un pot en verre… Evidemment !

Voilà comment et surtout pourquoi j’ai commencé la  démarche zéro déchets. Et ça à été quoi le déclic ?

 

Source image ; pixabay et freepik

2 Comments

  1. cc ton article est super et il me fait beaucoup penser a moi j’avais le même soucis et surtout le fait que a peine arrivée des courses et celles si rangées =1 sac poubelle d’emballage
    fan du fait maison depuis bien longtemps j’ai approfondie la chose en plus des repas et pâtisserie je fais nos yaourts , fromages et produits d’hygiènes corporelles et produits d’entretient

    muska

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.