Zéro déchet ok, mais comment ? 

 

Dans mon précédent article, je vous parlais de l’histoire du pot de yaourt qui fût un des éléments déclencheur de ma démarche vers le zéro déchet. Même si il y a encore du boulot, c’est le cœur vaillant que je me suis lancé dans cette grande aventure, un an après, je continue d’évoluer dans ce sens, je vie normalement j’ai seulement changé quelques habitudes qui ne me convenaient plus, il faut dire que la démarche zéro déchet pour moi a été de reprendre en globalité mon mode de vie, avec envie, et exaltation.

Même pas peur, c’est que du bonheur !!

 

J’ai retiré et retire encore tellement de satisfaction à faire tous ses petits gestes au quotidien que je ne pourrais plus revenir en arrière. Je ne regrette pas deux secondes les heures que je passais à arpenter les rayons des supermarchés, je n’y vais maintenant, que quand j’ai besoin de produits spécifiques. Fini les achats inutiles et les promos qui vous poussent à la consommation, terminé tout ça, habitante d’île de France ce n’est pas évident de trouver des alternatives, j’y suis arrivée, je vous donne toutes mes bonnes adresses dans cet article.

Il y a quelques mois Je suis tombé dans les escaliers, je’n’ai rien eu de grave, j’ai pourtant dû être immobilisé pendant presque 2 mois. N’ayant pas d’activités et quelques kilos en trop, ça reste entre nous bien sur… je ne voulais pas prendre plus de poids, j’ai donc voulu changer mon alimentation. J’ai lu pas mal de livres et de magazines sur l’alimentation Végétarienne, Végan, Healhy, qui ont éveillé ma curiosité culinaire, je me suis réconciliée avec ma cuisine, souvent,  je la boudais, je passais devant rapidement, j’y faisais la plupart du temps des plats rapides sans vraiment de saveurs je dois bien l’avouer, ce n’est pas faute d’essayer, non décidément moi et ma cuisine ça n’allait pas du tout, en découvrant et redécouvrant des produits de qualités qui ont du goût, j’ai retrouvé le plaisir de cuisiner parce que je sais que nous allons nous régaler et manger sainement, bon y a eu des loupés parfois, mais la plupart du temps, on se régale. J’ai découvert tout un univers et des produits dont je ne soupçonnais même pas l’existence, pendant toutes ses années, je me suis cantonnée à un certain carcan culinaire, alors que tout un monde pleins de bonnes choses et saines me tendait les bras, dis la gourmande qui sommeille en moi. Il ne faillait qu’une pincée de curiosité et d’audace, la curiosité l’a emporté, quel bonheur !

 

 

 

Pour commencer et très concrètement, j’ai investi petit à petit, dans quelques bocaux pour la conservation des produits en vrac, lentilles, haricots, boulgour, farines etc… Je gardais aussi ceux que j’achetais du commerce et petit à petit j’en ai eu assez pour tout ce que j’avais besoin.

Une de mes premières trouvailles fut la ruche qui dit oui’. J’étais inscrite depuis longtemps sans pour autant avoir commandé, c’était le moment. J’vous explique :
Je commande en ligne ce que veut, sur la ruche qui dit oui.fr où j’ai la possibilité de choisir trois ruches près de chez moi, il y a un jour dans la semaine ou un tous les 15 jours, selon les ruches où je commande où je récupère mes produits à une certaine heure. J’ai mon bon de commande reçut par mail, avec le numéro de celle-ci et je récupère mes produits chez chaque producteur. Et voilà, de bons produits locavor bio où d’agriculture raisonnée ! Tout ceci dans une ambiance sympathique, vous pouvez vos questions aux agriculteurs qui sont présent la plupart du temps. J’y commande régulièrement, il y en a pour tous les portes monnaies, des produits de saison, à chacun de choisir. Je ramène également mes contenants, comme je prends des œufs régulièrement, je ramène ma boite, mes sacs pour les fruits et légumes, encore quelques déchets en moins.

 

Je vais maintenant dans les magasins bio : Naturéo (le rayon vrac est bien achalandé), Bio monde, la vie claire, Naturalia, etc. Les structures sont plus petites, je m’y sens mieux, et je perds beaucoup moins de temps à faire mes courses pour un budget équivalent. On mange beaucoup mieux, je fais peut-être même des économies puisqu’au final je n’achète plus tout et n’importe quoi dont je n’ai pas besoin.

 

Une fois a deux par mois je vais à Day by Day c’est une épicerie de vrac. J’y vais avec mes contenants, je les pèse, note le poids sous chaque contenant et je n’ai plus qu’à me servir les quantités que je veux, il y a de tout sauf des produits frais. L’accueil est sympathique et les vendeurs ne sont pas avare de conseils. La plupart des produits son bio, niveau qualité je n’ai rien à redire, de très bon produit. Et Quel plaisir de payer uniquement le produit et de renter de courses sans remplir sa poubelle d’emballage inutile. Il y a de plus en plus d’épiceries vrac vous en trouverez surement une pas très loin de chez vous.

 

 

Besoin d’en savoir plus ? :

Je vous conseille ce livre qui m’a beaucoup appris : Comment consommer responsable, gérer son budget au quotidien tout en protégeant la planète  :  » J’arrête de surconsommer, 21 pour sauver la planète « . De marie Lefèvre et Herveline Verbeken . Les créatrices ont chacune un blog : Marie Lefèvre est l’auteur du blog   » La salade à tout «  et Herveline Verbeken est l’auteur du blog  » sortez de vos conapts « . C’est aussi un groupe sur Facebook où je me sens bien,  » Gestion budgétaire, entraide et minimalisme  » la bienveillance et l’entraide y est le maître mot, il n’en fallait pas plus à mon bonheur.

 

Je tiens à vous signaler que je ne fais pas de pub, je vous donne juste les pistes que j’ai empruntés pour réduire une grande partie de mes déchets, je souhaite  juste vous aider à emprunter ce chemin si vous le souhaitez, et vous faire gagner du temps, j’espère que cet article vous y aidera.

Et vous en êtes ou dans le zéro déchet ?

N’hésitez pas à partager vos petits et grands pas pour la planète en me laissant un commentaire ci-dessous.

Source image ; pixabay et freepik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.