Pour mon premier article, je vais partager avec vous une de mes plus grandes victoires, j’ai été tellement dépendante à la nicotine pendant plus de vingt ans que je pensais qu’arrêter était beaucoup trop dur pour moi, voir impossible… 4 ans maintenant que j’ai arrêté de fumer. Quel bonheur de pouvoir vivre sans cigarettes, briquets ou allumettes et surtout sans y penser toutes les cinq minutes, j’abuse un peu ok quoi que :

 

« Où est mon briquet ? Où j’ai mis mes cigarettes ? Nonnnn, j’en ai plus faut que j’aille en chercher, on est dimanche, mais où j’vais en trouver ? Je résiste, j’espace les cigarettes, j’ai pas envie de sortir, la cigarette est plus forte que moi, quand faut y aller faut y aller !!

 

Ça sent le vécu ? Normal c’est du vécu !

 

Autant vous dire que prendre la décision d’arrêter n’a pas été facile, facile, j’ai fumé presque 2 paquets par jour au pique de ma consommation. Avec les augmentations successives, je me suis mise au tabac à rouler.
Dans les premier temps, J’ai essayé les patchs à la nicotine, 2 essais de 3 semaines pour être exacte, 3 semaines qui se sont avérées être une vraie torture mentale, je ne pensais qu’à m’en fumer une, j’ai résisté 3 semaines, puis j’ai craqué, c’est toujours 3 semaines sans nicotine de gagnées, mais pas satisfaisant, j’ai réessayé quelques temps plus tard, même résultat :

 

Nicotine : 1,  moi : 0, je l’aurais un jour, je l’aurais !

 

La cigarette électronique est arrivée, sans se presser hé hé, au début j’avoue que j’étais dubitative, je pensais que c’était du flan, j’y croyais pas du tout, j’entendais les pour ou contre à la radio, dans les débats, j’ai vu et entendu d’ éminents médecins dire que ça n’était pas plus nocif que la cigarette et cette idée a fait son chemin, j’en ai acheté une avec le liquide adéquate avec du liquide goût quoi ? Goût tabac ! beurk
J’ai eu du mal avec la cigarette électronique ça me faisait mal à la gorge quand je fumais, pis je ne sais pas je n’accrochais pas, je l’ai laissé bien au chaud quelques temps.L’odeur de la cigarette sur mes vêtements me dérangeait de plus en plus, je voulais prendre le pouvoir, et le prendre une bonne fois pour toute !!! Je rêvais de me débarrasser de cette amie-ennemie tueuse à p’tit feu.


J’ai arrêté ma consommation de tabac à rouler et j’ai repris des cigarettes pour mieux comptabiliser ce que je fumais puis aussi et surtout parce que ça m’arrachais trop la gorge je vous raconte pas le glamour du matin.
Une amie fumeuse, encore pire que moi, une vraie cheminée ambulante, (elle va être contente) a elle aussi commencée la cigarette électronique, elle fumait depuis l’adolescence autant vous dire que si on lui avait dit qu’elle allait arrêter sans frustration, elle ne l’aurait pas cru, et pourtant. On s’est beaucoup aidé et soutenu, et on a réussi toutes les deux !!

Elle a réussi à prendre le truc mieux que moi et m’a conseillé de vapoter doucement, de vapoter plus souvent qu’une cigarette, car la dose de nicotine n’est pas la même, et ne dure pas le même temps, j’ai suivi son conseil et je me suis mis aussi un bon coup de pied au derrière parce que si je voulais arrêter il fallait que je sois forte.
J’ai goûté pratiquement tous les goûts de la boutique où j’allais chercher mes liquides, j’ai choisi plusieurs goûts agréables à vapoter parce qu’au début on vapote souvent et beaucoup.

 

J’ai choisi mon moment, un moment où ne j’avais pas trop de stress, quoi qu’il n’y a pas de moment idéal, je me suis lancé. J’ai appris à respirer aussi, on respire tous de façon automatique, mais une respiration profonde est meilleure qu’une bouffée de nicotine ça m’a beaucoup aidé à me décontracter et faire que l’envie passe. J’en étais à 10 cigarettes par jour et je m’habituais tout doucement à la cigarette électronique. Petit à petit quand j’étais prête je réduisais les cigarettes et restais quelques jours à la même quantité en essayant de ne pas dépasser le nombre de cigarettes que je m’étais fixé tout en vapotant, j’ai pris ça comme un défi.

Le jour où je ne fumais que 3 cigarettes, était arrivé, une le matin après le p’tit déj, une le midi après manger, et une le soir, pratiquement tous les fumeurs vous diront que les cigarettes de l’après repas sont les meilleures, sans doute parce qu’on prend plus le temps de les savourer, parce que les autres si on analyse, elles partent en fumée tout en nous laissant tout ce qu’il y a de plus nocif, dans le corps.

 

Aller, les trois dernières à éliminer. Même pas peur !!

 

J’ai bien été tenté de me dire bon ben c’est bien j’vais continuer comme ça, trois c’est bien. Non non, impossible, c’était l’ouverture au retour de la force obscure. Aller on se motive !! Je n’attendais qu’elles, pourtant quand je les fumais je ne ressentais rien, je les attendais et non rien, à peine je les avais allumées qu’elles étaient déjà finies. A partir de là terminé, fini, la rupture avec la nicotine, était consommée. J’ai continué à vapoter pendant 1 année à peu près en diminuant petit à petit le taux de nicotine des liquides que j’achetais, je faisais des mélanges en diminuant de plus en plus le taux de nicotine des liquides quand je me sentais prête.

Le jour où je ne vapotais plus que du 0 de nicotine, fut une belle victoire, by by nicotine, Adios !! Quelques mois plus tard j’ai totalement arrêté la cigarette électronique et depuis je suis libre.

 

Moi 1, Nicotine O. Alors c’est qui le lion maintenant ??

 

J’ai eu quelques envies d’en fumer une vraiment très rares, qui passent très vite. Je ne suis plus attirée par l’odeur de la cigarette, ni par les pseudos sensations que je pensais qu’elles m’apportaient. La belle vie quoi. Sur le moment ce n’est pas facile mais avec le recul l’arrêt n’a pas été si dur que ça, je ne regrette pas deux minutes d’avoir sauté le pas vers la vie sans nicotine. Vu le bénéfice que j’en retire, je ne parle pas du porte-monnaie, quoi qu’il est super heureux d’avoir cette dépense en moins.

 

Ce fut le début d’une nouvelle vie, une vie plus riche, et pas seulement financièrement parlant, j’ai pris beaucoup plus soin de moi et de mon environnement. D’autres défis m’attendent mais ça c’est d’autres sujets.

Et vous ? Vous en êtes ou avec la cigarette ?

 

Avant votre arrêt renseignez-vous un maximum sur les solutions qui s’offrent à vous nous sommes tous différents et il y a autant de solutions que de fumeurs, je vous souhaite de trouver la vôtre.

 Source images Pixabay & Freepi

4 Comments

  1. Bravo Sandrine ! La volonté était surtout là !!!! C’est ce que je n ai pas !! J alterne clope electronique et tabac !!! Un jour, je n aurai plus le choix d arreter mais sera t il trop tard ???

    Mélitos
    1. C’est déjà bien d’alterner, j’ai mis quelques temps avant de me décider à réduire les cigarettes petit à petit, ça va ce faire, chacun a son rythme, ce serait dommage d’attendre de ne plus avoir le choix alors que le plus gros du travail est fait, aller on ce rebooste ! 🙂 courage et motivation. Merci de m’avoir lu. bonne soirée.

      Sandrine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.